mardi 12 octobre 2010

Les romans de la rentrée littéraire (2/3) – Ouragan – Laurent Gaudé


Me voici de retour à mon bureau après quelques semaines très chargées qui ne m’ont guère laissé le loisir d’écrire. Malgré tout, j’ai poursuivi mes lectures et achevé quelques ouvrages intéressants, parmi lesquels La Carte et le territoire de Houellebecq, Comment j’ai liquidé le siècle de Flore Vasseur et Ouragan, de Laurent Gaudé.

Je voudrais revenir ici sur le roman de Gaudé, dont j’ai déjà parlé fin juillet sur ce blog. L’extrait publié par le magazine Lire m’avait mis l’eau à la bouche. Eh bien, je dois dire qu’il a plutôt bien tenu ses promesses. L’intérêt principal de ce roman réside certainement dans la stratégie narrative originale qu’il met en oeuvre. En effet, après avoir campé ses personnages dans les premières pages (cf. mon billet du 31 juillet dernier), Laurent Gaudé joue habilement avec eux et construit sous nos yeux un véritable récit polyphonique dans lequel il multiplie les points de vue, allant parfois jusqu’à les mélanger tous dans une seule phrase (cf. la longue séquence qui clôt le premier chapitre, page 30, qui constitue à elle seule un véritable morceau de bravoure). Pour brouiller davantage les pistes, il fait parfois alterner ces points de vue internes avec une narration omnisciente. Il en résulte un récit foisonnant et vibrant, une tragédie (au sens théâtral) dans laquelle des chants multiples racontent le destin des hommes face à l’adversité et à la mort au milieu des tourments de la tempête déchaînée.

Le roman a reçu un très bon accueil de la part de la presse, des libraires et du public, et je dois dire que c’est amplement mérité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire