dimanche 28 septembre 2014

Bloom's literary guide to London



J'ai commencé aujourd'hui la lecture du Bloom's Literary Guide to London, un guide littéraire publié par Harold Bloom, professeur à l'université de Yale. Il débute par une introduction consacrée à ce qu'il appelle les cités de l'esprit, des villes qui ont marqué l'imaginaire littéraire au fil de l'histoire. La première d'entre elles fut Alexandrie, capitale intellectuelle et spirituelle de la Méditerranée orientale à l'époque hellénistique. Aujourd'hui, Londres, Paris et New York sont les représentantes des cités de l'esprit, même si l'étoile des deux premières tend à pâlir au profit de leur soeur américaine.
    J'aime bien cette introduction. J'ai choisi ce livre parce qu'il est un guide de Londres, où j'habite aujourd'hui, mais par une singulière coïncidence, il s'ouvre sur un hommage à Alexandrie, où je m'apprête à me rendre cette semaine pour un voyage d'affaires. Je ne sais pas si j'aurai le loisir de partir à la découverte des vestiges de l'ancienne cité hellénistique. Mais, à mon retour, j'ai bien l'intention d'explorer les lieux qui ont fait l'histoire littéraire de Londres. 

dimanche 21 septembre 2014

Le premier homme sur Mars sera une blonde - G.M. Giudicelli

   Après plusieurs semaines très chargées, j'ai profité d'un week-end de détente dans le Hampshire pour lire les 11 épisodes de la série chick lit de mon ami Gilles Giudicelli, Le premier homme sur Mars sera une blonde. Oui, vous avez bien lu, il s'agit d'une série, c'est-à-dire un récit de fiction découpé en plusieurs épisodes courts et rythmés, avec une suspension à la fin de chacun destinée à tenir le lecteur en haleine jusqu'au prochain, sur le modèle anglo-saxon des cliffhangers. La filiation avec le modèle américain des séries télévisées est respectée jusque dans le paragraphe d'introduction qui résume l'épisode précédent. Dans ma tête, j'avais l'impression d'entendre le 'Previously on…' que connaissent bien les spectateurs compulsifs de séries télévisées contemporaines.
   Dans cette première saison, Matsya, une pop star américaine, se met en tête de monter une expédition pour aller sur Mars. Pleine d'enthousiasme, elle dévoile son projet aux journalistes dans la ville kazakhe de Baïkonour, célèbre pour son cosmodrome, en présence de son ami le Président russe Rodtchenko, et d'une journaliste intrigante nommée Larissa Melnikovskaïa. S'ensuivent des aventures loufoques et déjantées pour collecter des fonds et constituer l'équipe qui l'accompagnera dans son périple martien.
  Comme vous l'aurez sans doute deviné à la lecture de ce rapide résumé, ce livre ne se prend pas trop au sérieux. En fait, il a pour seule ambition de divertir ses lecteurs en imaginant le quotidien d'une star sortie tout droit des pages de Voici et de People Magazine, dans un style décontracté et familier qui emprunte volontiers les tics du langage courant, de la téléréalité et de la culture geek pour amuser son lecteur ("Assez poireauté. Le public est assis depuis bien trente-cinq minutes. A leur place, ça ferait un bail que j'aurais déjà rallumé mon portable pour aller liker des chatons sur Facebook."). Il y réussit plutôt bien, et j'ai passé un bon moment en compagnie de Matsya, un personnage attachant par sa vanité, sa mauvaise foi et sa superficialité. J'attends avec impatience la deuxième saison… :)