dimanche 27 novembre 2016

Un roman toscan : Retour à Montechiarro, de Vincent Engel


   Il y a quelques années, en me promenant dans une brocante à Chatou, j'ai acheté pour trois francs six sous un livre au titre prometteur : Retour à Montechiarro, de l'écrivain belge Vincent Engel. Sur sa couverture figure un dessin représentant une belle villa italienne encadrée par une allée de cyprès, vision qui rappelle immédiatement des souvenirs heureux chez le voyageur amoureux de l'Italie en général et de la Toscane en particulier. Et puis je l'ai oublié, et l'ai laissé dormir pendant des années sur les étagères de ma bibliothèque.

   En plein mois de novembre sous le ciel gris de Londres, j'ai eu envie de rendre justice à ce livre trop longtemps négligé. Pour l'instant, je n'ai lu qu'une cinquantaine de pages, mais mes premières impressions sont favorables. Longue saga familiale au fil de l'histoire, le récit débute en Toscane et en Vénétie à l'époque du Risorgimento, cette période phare du milieu du XIXème siècle qui a vu l'unification du pays et la création de l'Italie moderne. Le style de l'auteur est assez soigné ;  dans les premiers chapitres, il peint un tableau de Venise et de ses rues en quelques métaphores simples mais évocatrices, comme dans ce passage: "L'orchestre aquatique de Venise reprit la main : léger clapotis de l'eau sur les flancs de la barque ; staccato de la perche qui plonge et ressort, des vaguelettes qui lèchent les façades ; chants graves, rares et lugubres des gondoliers ; parfois, le roulement de tambour d'une fontaine sur un quai invisible."

   Un début qui m'a mis en appétit, comme un bon antipasto. Je raconterai la suite sur ce blog dans les semaines qui viennent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire